bandeau présentation.png

Présentation

Présentation

nuage de mots

L’UMR Silva comprend environ 110 permanents et accueille étudiants, doctorants, post-doctorants et agents contractuels. Elle est installée sur trois sites, Nancy (AgroParisTech), Champenoux (INRA), et Vandoeuvre-les-Nancy (UL).

Elle développe un projet de recherche pluridisciplinaire et intégratif autour de l’écologie des forêts (bois, arbre, écosystème), dans un contexte des changements globaux.

Elle est également fortement engagée dans la formation initiale, à travers les personnels d'AgroParisTech et de l'Université de Lorraine qui la composent, et plus généralement dans la formation par la recherche ; dans ce cadre, l’UMR Silva propose une offre diversifiée de formation d’excellence dans les domaines bois, forêt et écologie.

Les objectifs de recherche sont étudiés au sein de quatre équipes de recherche complémentaires dans les approches et les échelles d’étude :

  • L’équipe PHARE « PHysiologie de l’Arbre en Réponse à l’Environnement ».
  • L’équipe ForeSTree « Forest, Stand, Tree ».
  • L’équipe EcoSilva « Ecologie des Forêts et des Ecosystèmes peu anthropisés ».
  • L'équipe Sylviculture qui se focalise sur la gestion durable des ressources forêt-bois.

Ces équipes de recherche sont accompagnées d’une plateforme d’analyse « SilvaTech », d’un plateau technique « SIG-BD », et d’une équipe « Gestion Administrative ».

L’UMR Silva fait partie des Laboratoires d’Excellence « Labex-ARBRE » et « Labex-CEBA », de « Lorraine Université d’Excellence » et est reconnue par le programme “AgreenSkills mobility programme“.

Voir aussi

Dans cette rubrique

L’UMR Silva développe un projet de recherche pluridisciplinaire et intégratif autour de l’écologie des forêts (bois, arbre, écosystème), dans un contexte des changements globaux. Nos objectifs centraux sont de produire des connaissances fondamentales et finalisées et des outils qui permettent (i) d’analyser et intégrer les processus qui permettent de caractériser et comprendre la diversité de réponse des arbres à leur environnement et qui sous-tendent les services écosystémiques, (ii) de favoriser les capacités d’adaptation (et de restauration) des écosystèmes, (iii) et d’optimiser la production durable de bois des systèmes forestiers.

Date de modification : 15 mai 2024 | Date de création : 17 juin 2022 | Rédaction : Corinne Martin